Les 2 plaies de l'abeille !

Au moins d'un point de vue zoologique car on laissera de coté pour un temps ici les plaies d'origine humaine (pesticides, biodiversité ...).

2plaies

Ce qui importe à cette saison pour tout apiculteur est de :

  • évaluer la pression du varroa par comptage,
  • prévenir de la pression du frelon en piégeant les fondatrices.

Comptage des varroas

N'hésitez pas à réclamer notre Echo de l'Abeille Creusoise Hors série n°1 dont sont extraits les propos qui suivent.

Avant d'avoir la très déagréable surprise de constater l'effondrement voire la mort d'une colonie due au développement exponentiel des varroas, il faudra traiter ! Cependant, inutile de traiter si la menace n'est pas avérée.

Pour évaluer la menace : une seule solution : le Comptage !

La méthode la plus simple : graisser un lange et de le glisser sur le plancher de la ruche. On peut le laisser 2 à 3 jours (pas plus, les fourmis mangeraient les varroas tombés) avant de compter les varroas tombés naturellement en prenant soin de diviser par le nombre de jour avant de le comparer aux seuils de prolifération excessifs qui sont donnés dans le tableau ci-dessous.

Chaque traitement doit être validé par un comptage de validation effectué consécutivement. Bien sûr, il faudra adapter à vos particularités d’exploitation et à la météo.

comptagevarroa

Piégeage des reines fondatrices

De février à avril, une certritude : il faut piéger !

Certaines polémiques tentent de nous en dissuader, mais ça reste la solution la plus économique et efficace, alors tant qu'aucune aide ne s'attaque à ce problème de santé publique ...

cyclefrelon

 

piegefrelonsimple